Accueil

Une nouvelle étape de modernisation de la sécurité civile pour un meilleur service public de secours d’urgence : « La gestion en temps réel de la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires »

En France, les services d’incendie et de secours assurent un large éventail de missions opérationnelles pour couvrir les risques courants (fortes occurrences et faibles gravités), les risques particuliers (faibles occurrences et fortes gravités) et les risques émergents (nouveaux risques et / ou en augmentation significative). Ils assurent au total 4,45 millions d’interventions par an, soit une intervention toutes les 7 secondes.

Depuis plusieurs années, émergent de nouveaux modes d’organisation de la réponse opérationnelle. D’une part, les SPP sont positionnés plus finement qu’auparavant dans les espaces et aux moments où la sollicitation est la plus importante et où la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires est insuffisante. D’autre part, des stratégies sont développées par les SDIS afin de faciliter la déclaration, spontanée en temps réel, de la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires.

Cette mutation émerge actuellement et fait l’objet de la présente étude de l’Institut français de sécurité civile. En prenant trois exemples de départements qui diffèrent en taille et en sollicitation opérationnelle (Isère – SDIS de 1° catégorie, Aude – SDIS de 3° catégorie, Hautes-Alpes – SDIS de 5° catégorie), l’objectif de l’étude est d’abord de présenter les démarches innovantes qui y ont été mises en œuvre depuis plusieurs années pour mieux gérer la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires puis d’en tirer des enseignements généraux sur les plans opérationnels, sociaux et managériaux, matériels et budgétaires.

Téléchargez l’étude complète en pdf.


Note : Le principe de gratuité des secours en question

Note : Le principe de gratuité des secours en question

Le principe de gratuité des secours en question

La récente décision du conseil d’administration du SDIS du Calvados de faire payer certaines interventions de secours au citoyen relance le débat sur la gratuité des secours. En 2014, l’Institut français de sécurité civile avait publié une note sur ce sujet afin d’éclairer les débats. Il s’agissait à l’époque  d’encadrer le principe de gratuité des secours en cas d’imprudence caractérisée des personnes secourues.  Cette remise en question permanente de la gratuité des secours porte en elle les prémices d’une redéfinition complète des principes républicains de fraternité et de solidarité qu’est l’accès à des secours de qualité pour l’ensemble de la population sur le territoire de la République française. Derrière cette proposition, une logique purement comptable semble vouloir s’imposer au mépris du maintien d’un lien fort entre les populations civiles et leurs services de secours et d’urgence.

> Le principe de gratuité des secours en question (pdf)


 

2èmes Rencontres de la sécurité civile

Après le succès de la 1ère édition des Rencontres parlementaires de la sécurité civile organisées en 2015, l’Institut français de sécurité civile organise les 2ème Rencontres de la sécurité civile en partenariat avec la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France et la Fédération Française des Métiers d’Incendie.

Mercredi 23 mars 2016 de 9h à 16H30 en salle Victor Hugo au 101 rue de l’Université, Paris 7ème.

Entrée libre et gratuite (nombre de places limité)

Inscriptions par email : rp2016@ifrasec.org (pour des raisons de sécurité, merci de fournir vos noms, prénoms, date ET lieu de naissance).

Date limite d’inscription : jeudi 17 mars

 Programme : 

9h –  Introduction Jean-Paul Bacquet, député du Puy-de-Dôme, Président du CNSPV
9h15 – Discours d’ouverture : Colonel Eric Faure, Président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France

9h30 :1ère Table ronde (dominante institutionnelle) : Risques quotidiens, crises de sécurité civile, quelles évolutions dans la protection des population / comment renforcer la protection des populations.

Enjeux : L’évolution des risques auxquels sont confrontés les acteurs de la sécurité civile oblige à renforcer les dispositifs territoriaux dans le cadre d’une politique nationale de protection des populations. Cette table ronde constituée des principaux représentants de la gouvernance des SDIS discutera de l’évolution de ces risques et du renforcement des ressources nécessaires pour un service public résilient et efficient.

  • Eric Faure, Président Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF)
  • François Baroin*, Président Association des Maires de France (AMF) (ou son représentant)
  • Laurent Prévost, Directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises  (DGSCGC)
  • Olivier Richefou, Président de la CNSIS

Grand témoin : Régis Cousin, Président FFMI

11h : 2eme Table ronde (dominante européenne) : Quelles coopérations européennes en matière de gestion de crises ?

Enjeux : Quelles sont les compétences de l’Union européenne en matière de gestion de crises ? Le périmètre européen est-il plus pertinent pour appréhender certaines crises majeures ? Quelles peuvent être les coopérations entre Etats dans le cadre de l’UE ainsi qu’avec les pays du bassin méditerranéen ? Comment mieux assurer le rayonnement du modèle français de protection civile dans ce cadre ?

Message d’ouverture : Christos STYLIANIDES*, commissaire à l’action humanitaire et à la gestion des crises.

M. Hanz Das, Chef de l’unité politique (General Humanitarian Aid and Civil Protection) (ECHO) – Union européenne

  • Franck Proust, Député européen
  • Colonel Mohamed Kheilaf , Directeur de l’organisation et de la coordination des secours en Algérie
  • Fernando Talavera Esteso, Conseiller aux relations institutionnelles et politiques du directeur général de la protection civile et de l’urgence d’Espagne
  • Colonel Eric Florès, Conseiller spécial gestion de crises européennes – Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France
  • Colonel Laurent Moreau, Président de l’Association Nationale des Directeurs et directeurs adjoints
    des Services d’Incendie et de Secours (ANDSIS), Directeur départemental du Pas-de-Calais.

 

12h30 : Intervention de Monsieur Bernard Cazeneuve*, Ministre de l’Intérieur 

13h : Cocktail sur place offert

14h00 : 3ème table ronde : Bénévolats, volontariats : quelles formes d’engagements dans la population (projet de loi égalité citoyenneté).

Enjeux : l’engagement citoyen dans la sécurité civile est une des composantes de la résilience du système français de sécurité civile. Cette table ronde a pour vocation de promouvoir les dispositifs actuellement en œuvre ainsi que les axes d’améliorations envisageables. Par ailleurs, un éclairage sur un dispositif d’un pays européen  permettra de dessiner les convergences éventuelles entre pays de l’Union européenne.

  • Véronique Gasté : Chef du bureau de la santé, de l’action sociale et de la sécurité à la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO)
  • Céline Guilbert,Vice-présidente FNSPF, chargée de la jeunesse, de la prévention et de l’éducation du citoyen face aux risques
  • Pierre Morel A l’Huissier – Député de la Lozère
  • Bernard Lesterlin – Député de l’Allier, membre titulaire du comité stratégique de l’Agence du service civique

15h15 : 4ème table ronde : L’entreprise face aux risques : la sécurité civile comme outil de compétitivité économique.

L’entreprise est soumise à de multiples risques qui peuvent la déstabiliser voire compromettre son existence même. Elle doit y faire face et mettre en œuvre des outils de prévention. Mais elle n’est pas seule face à ses risques : professionnels et pouvoirs publics agissent de concert pour l’accompagner. Comment l’entreprise traite-elle ses risques ? Quelles peuvent-être les conséquences ? Quelle politique de sécurité civile au service de l’entreprise ?

  • Regis Cousin, Président de la Fédération Française des Métiers d’Incendie
  • Bernard Spitz, Président de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (ou son représentant)
  • Christian Harbulot, directeur de l’Ecole de guerre économique
  • Jean Pierre Sueur*, Sénateur du Loiret
  • Laurent Grand-Guillaume, Député de la Côte d’Or
  • Marie-Claude Delaveaud, Directeur risques et assurances au sein du Groupe DCNS

 

*en cours de confirmation

 

 

 


 

 

 

Alerte à l’épidémie Zika sur le continent Américain

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) annonce en ce début d’année 2016 un niveau d’alerte très élevé concernant l’épidémie Zika qui sévit actuellement sur le continent Américain. 23 pays, principalement d’Amérique centrale et latine, sont concernés par cette épidémie qui se propage via un moustique. Il existe des précédents à cette épidémie. En effet, en 2013, la Polynésie française fut lourdement touchée par une épidémie Zika. Comme le souligne cette note de l’Institut français de sécurité civile, les sapeurs-pompiers ont joué un rôle primordial parmi les acteurs en charge de cette crise sanitaire qu’il s’agisse de l’information des populations, de la pulvérisation d’insecticides et de l’élimination des gîtes larvaires.

Téléchargez la note :Le rôle décisif des sapeurs-pompiers durant l’épidémie de Zika en Polynésie française

 


 

 

Organisation des services d’incendie et de secours d’urgence en Allemagne (1ère partie).

L’Institut français de sécurité civile publie la 1ère partie d’un dossier consacré à l’Allemagne. Cette 1ère partie Le système de sécurité civile allemand repose sur un fort maillage territorial et un niveau d’équipement des services de secours particulièrement élevé. Quand à l’engagement citoyen, le modèle germanique repose également sur une alchimie complexe entre professionnels et volontaires.

Cette première partie de notre étude porte sur les seuls corps de sapeurs-pompiers publics et privés. La seconde présentera toutes les autres structures citées et décrira la remarquable organisation des secours médicaux.

Téléchargez la note : Sécurité civile en Allemagne 

 

 


L’engagement des citoyens dans la sécurité civile : réalités et perspectives

Le modèle français de sécurité civile repose sur une alchimie complexe qui allie des personnes au statut hétérogène : militaires, fonctionnaires civils, volontaires et bénévoles. Pour le profane qui souhaite s’engager au service de ces concitoyens, il semble parfois compliquer de comprendre la chaîne institutionnelle qui lie tous ces individus. Une des particularités de l’organisation française des secours est le volume important de citoyens bénévoles et volontaires enrôlés dans des organisations distinctes mais complémentaires.

Cette note de l’Institut français de sécurité civile a notamment pour vocation de mettre en lumière ce qui rassemble les acteurs du secours. En effet, au delà des différences de statuts, il s’agit de souligner que bénévoles et volontaires partagent en réalité une identité commune ainsi qu’un socle de valeurs communes. Les organisations qui mobilisent ces acteurs (bénévoles et volontaires) doivent donc appréhender les mêmes enjeux. Parmi ceux-ci, la mobilisation et la fidélisation des citoyens au sein de ces organisations apparaissent comme les plus importants à relever dans les prochaines années.

En outre, cette note répond aux principales interrogations régulièrement émises par les personnes extérieures au monde de la sécurité civile (Par exemple : Quelles sont les organisations composées de bénévoles et volontaires qui concourent à l’administration des secours en France ? Quelles sont les différences de statuts et de missions entre bénévoles et volontaires ? Que signifie l’engagement citoyen en matière de sécurité civile ? ).

Téléchargez la note : Engagement citoyen dans la sécurité civile : réalités et perspectives

 

 


 

Les SDIS : bons élèves de la maîtrise des dépenses publiques ?

Les collectivités territoriales doivent faire face à une diminution drastique des dotations de l’Etat. Les services départementaux d’incendie et de secours subissent de plein fouet ces restrictions. Dès lors, la problématique de garantir la qualité du service public de sécurité civile reste entière et ceci dans un contexte d’équilibre de plus en plus précaire, pour de nombreux Sdis, entre les ressources et les dépenses. La présente étude concerne les Sdis (hors Mayotte et Nouvelle-Calédonie) et la manière dont ils font face, au cours des dernières années à la raréfaction des ressources financières de leurs principaux contributeurs.

Téléchargez la note : SDIS, bons élèves de la maîtrise des dépenses publiques ?

 

 


 

 

Retrouvez en vidéo l’intégralité des 1ères Rencontres parlementaires de la sécurité civile qui se sont déroulées le mercredi 15 avril 2015 à l’Assemblée nationale.

1 – Discours d’ouverture par le Président Eric FAURE

 

2 – Intervention de Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur

 

Cliquez sur ce lien pour visionner toutes les vidéos : rencontres parlementaires de la sécurité civile

 

 


Sécurité Civile en Italie : entre Protection Civile et Défense Civile, pragmatisme et flexibilité

Cette note de l’Institut français de sécurité civile vise à mettre en lumière le système italien de sécurité civile. Du fait d’une géographique capricieuse, notre voisin italien a su organiser une réponse opérationnelle efficiente mélangeant structure institutionnelle étatique et réseaux locaux de citoyens engagés. Loin des clichés souvent véhiculés, ce document nous invite à la découverte d’un système de secours qui repose notamment sur l’articulation d’une multitude d’acteurs (étatiques, locaux, militaires, civils et associatifs notamment) du secours permettant une réponse graduée au plus près des populations sinistrées.

 

 


Couv_GestionRisquesDe l’achat des assurances à l’Enterprise risk management

Des événements spectaculaires ont marqué les deux dernières décennies du XXe siècle alimentant la « peur de l’an 2000 » : catastrophes de Tchernobyl, de Bhopâl, de l’Exxon Valdez, effondrement de la Barings pour n’en citer que quelques-uns. Les médias ont saisi l’occasion pour fustiger les méfaits de la globalisation, les fragilités du système socio-économique mondial. Il est vrai que les relations entre les divers acteurs de ce système deviennent de plus en plus complexes, leurs interdépendances croissantes.

Cette note de l’Institut français de sécurité civile invite à une nouvelle réflexion autour de la gestion des risques au sein des organisations.

 


La complexité culturelle et managériale des Sdis : fiabilité et vulnérabilité du modèle de sécurité civile français

Penser le modèle français de sécurité civile nécessite d’appréhender de manière concrète les organisations qui supportent les opérations de secours qui relèvent de l’action régalienne de l’Etat au service des citoyens. Créés il y a une quinzaine d’année, les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) sont les acteurs majeurs du secours d’urgence en France (à l’exception de Paris et Marseille qui sont couvertes par la BSPP et la BMPM).

De nouvelles contingences externes et internes obligent les Sdis à évoluer en matière organisationnelle et managériale. Cette note à pour objectif de souligner les grands enjeux de l’évolution managériale des Sdis en soulignant l’extraordinaire complexité que ces organisations doivent appréhender du fait de l’hétérogénéité des corps sociaux qui les composent (SPP, SPV, PATS).

 

L’usage des drones dans la sécurité civile : état des lieux et enjeux à l’horizon 2020

Les drones deviennent à la mode dans de nombreux secteurs d’activité. En effet, les formidables potentialités de ces appareils imposent de repenser les cadres opérationnels classiques. Entrevoir la réalité différemment, c’est exactement ce que nous proposent ces  nouveaux objets volants. Cette note sur les drones de l’Institut français de sécurité civile a pour double objectif de souligner les actions mises en oeuvre par les acteurs de la sécurité civile et d’exposer également les enjeux opérationnels, juridiques et techniques liés à l’usage de ces nouveaux appareils.

 

 

Téléchargez la note sur l’usage des drones dans la sécurité civile

 


 

Médias sociaux pour la gestion d’urgence (MSGU) : Comment intégrer la démarche dans les services d’urgence ?

Les réseaux sociaux ont révolutionné notre rapport à l’information, à l’espace et au temps. Dans le cadre des crises ou situations d’urgence, l’information est un élément décisif pour les services de secours afin de garantir l’efficience de la réponse opérationnelle. Les MSGU participent de cette efficience en fournissant une information toujours plus précise grâce au soutien des « communautés virtuelles ». Cette note de l’Institut français de sécurité civile a pour ambition de fournir un cadre pédagogique de la question des MSGU afin de promouvoir leur mise en oeuvre opérationnelle.

 

 

Téléchargez la note sur les médias sociaux pour la gestion d’urgence (MSGU)

 


Nouvelles mobilités et secours d’urgence, anticipons !!

Le groupe La Poste a fêté en novembre 2014 la livraison de son 5 000ème véhicule électrique. D’ici à fin 2015, cette grande entreprise publique envisage de se doter de 10 000 véhicules propres.

Depuis plusieurs années, de nouveaux systèmes et de nouvelles solutions de mobilité font leur apparition. Un écosystème global émerge, notamment autour de l’électro-mobilité. L’entrée du véhicule électrique dans le quotidien des usagers de la route, et en particulier de la communauté des services de secours d’urgence de France, révolutionne leurs usages respectifs. Ces derniers sont désormais confrontés à des situations nouvelles et potentiellement risquées.

Cette note vise à sensibiliser tous les décideurs institutionnels et économiques sur la nature mais aussi sur les effets des risques émergents liés à l’éco-mobilité sur les services de secours.

Téléchargez la note sur les nouvelles mobilités et les secours d’urgence.

 

 


 

Réflexions sur l’évolution des centres de réception des appels d’urgence.

 

Le traitement de l’urgence est aujourd’hui principalement géré par les centres de réception des appels d’urgence. Chaque citoyen est acculturé aux 18, 17 ou 15. Pour autant, la gestion de l’appel d’urgence s’appuyant sur une logistique bien orchestrée par les acteurs du secours en France est le plus souvent ignorée.

C’est pourtant un enjeu majeur de sécurité civile dans la mesure où la qualité d’une intervention dépend souvent de la qualité du traitement de l’appel.

Cette note de l’institut français de sécurité civile a pour objectif de souligner les principaux enjeux, et d’insister également sur les réformes nécessaires que le monde de la sécurité civile devra initier afin de maintenir l’exigence de qualité due aux citoyens.

 

Téléchargez la note sur les centres de réception des appels d’urgence.

 

 


 

 

Essai sur le concept d’innovation et son application au monde des sapeurs-pompiers.

 

Le terme d’innovation est très largement utilisé. Pour autant, très peu de personnes sont à même de préciser les contours de cette notion qui réapparaît à chaque tentative de changement dans les organisations, qu’il s’agisse d’entreprises, d’associations ou de structures publiques.

Cette note a pour vocation première de définir ce terme dans un langage clair et accessible. Il s’agit également pour Marc Riedel, docteur en sociologie et sapeur-pompier volontaire, de dessiner les enjeux d’une innovation continue au sein du monde des sapeurs-pompiers.

 

Téléchargez la note innovation de l’Ifrasec.

 


 

 

Au service de la sécurité civile de Singapour : la Singapore Civil Defense Force.

Singapour est une petite cité-État avec une superficie de 707 Km2, géographiquement située en dehors de la « ceinture de feu du pacifique ». La population compte 5,31 millions d’habitants, avec un mélange multiracial composé principalement de Chinois, Malais et d’Indiens.

Les infrastructures de Singapour sont à la pointe de la modernité avec l’un des aéroports les plus fréquentés du monde (plus de 53,7 millions de passagers en 2012), mais aussi le second port de conteneurs du monde avec ses 5 000 entreprises maritimes et 500 millions de tonnes de fret annuel, un vaste réseau de voies rapides et un métro qui est une référence internationale. Singapour est également un leader mondial dans le domaine des produits chimiques, avec le hub pétrochimique de Jurong.

Cette note de l’Institut français de sécurité civile a pour objectif de mettre en lumière l’organisation de la sécurité civile à Singapour tout en montrant les similitudes et différences avec le modèle français de sécurité civile.

 

> Téléchargez la note sur la sécurité civile à Singapour (pdf)

 


 

Brochure « Situations d’urgence »

Il s’agit dune contribution originale mais de première importance. Cette brochure a été lancée à l’initiative du GICAT (Groupement des Industries Françaises de Défense Terrestre et Aéroterrestre) et réalisée en partenariat avec la DGSCGC (Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises), l’IFRASEC, la FFMI (Fédération Française des Métiers d’Incendie), la FACIM (Fédération Nationale des Fabricants de Fournitures Administratives Civiles et Militaires) et le Pôle Risques.

L’objectif de cette brochure est double : faire coincider la doctrine française en matière de gestion des situations d’urgence avec des outils technologiques avancés et permettre à ce savoir-faire de s’exporter sur les marchés internationaux au service de l’économie française.

En effet, l’excellence de la doctrine française doit pouvoir s’accompagner d’un tissu d’entreprises performantes sur le territoire de la République.

L’Etat français est en première ligne sur cette bataille pour la compétitivité industrielle de la France comme le souligne le Préfet Michel Papaud dans sa tribune.

Téléchargez la brochure « Situations d’urgence » (pdf)